TCHANTIPO Saï Sotima

RESUME
La prise en compte de la migration dans les politiques publiques de développement au niveau local n’a pas souvent été la préoccupation des décideurs. A la faveur de la célébration de la Journée Internationale des Migrants à Parakou (édition de 2017), nous avions réalisé une rapide et rigoureuse étude sur les droits et devoirs des migrants en vue de l’amélioration de leurs conditions de vie et de leur contribution au développement de la commune de Parakou. La question fondamentale que soulève cette réflexion est de savoir comment faire de la migration un levier de développement local. Pour ce faire quels obstacles lever? Cette étude, qui a couvert les trois arrondissements de la commune de Parakou, a adopté une démarche méthodologique mixte par la combinaison de deux approches complémentaires. Sur la base d’une technique d’échantillonnage par grappes, l’approche quantitative a permis d’interroger un échantillon de 249 ménages de migrants (internes c’est-à-dire provenant d’autres régions du Bénin et externes, venant d’autres pays) pour estimer le niveau de connaissance des migrants sur leurs droits et devoirs ainsi que leurs contributions pour le développement de la commune. L’approche qualitative, elle s’est inspirée d’un échantillonnage raisonné et a permis d’apprécier entre autres les perceptions des migrants sur leurs conditions de vie à Parakou, leurs relations quotidiennes avec les autochtones de même que les stratégies développées pour assurer leur intégration sociale et professionnelle dans la commune de Parakou. Cette étude a permis de démontrer les avantages liés à une migration réussie dans une ville secondaire de l’Afrique de l’Ouest.
Mots clés : contribution, droits des migrants, développement, ville de Parakou

ABSTRACT
The taking into account of migration in public development
policies at local level has not often been the concern of policymakers. In celebration of the International Day of Migrants in Parakou (edition of 2017), we had carried out a rapid and rigorous study on the rights and duties of migrants with a view to improving their living conditions and their contribution to Development of the commune of Parakou.The fundamental question that this reflection raises is how to make migration a lever for local development. To achive that, which obstacles should be rise? This study, which covered the three quarters of the commune of Parakou, adopted a mixed methodological approach. On the basis of a cluster sampling technique, the quantitative approach examined a sample of 249 households of migrants (internally from other regions of Benin and external, from other countries) to estimate the level of knowledge of migrants about their rights and duties and their contributions to the development of the commune. The qualitative approach, it was based on a reasoned sampling and made it possible to appreciate among other things the perceptions of migrants about their living conditions in Parakou, their daily relations with the indigenous people as well as the strategies Developed to ensure their social and professional integration in the commune of Parakou. This study demonstrated the benefits of successful migration to a secondary city in West Africa.
Keywords: contribution, migrant rights, development, City of Parakou

EnglishFrench