KOUYA Ama-Edi

RESUME
Khaya grandifoliola C. DC., figure sur la liste rouge de l’UICN en tant qu’espèce vulnérable en raison de la perte et de la dégradation de son milieu sous l’effet de la déforestation et de l’exploitation sélective. Poser un diagnostic complet sur le niveau de vulnérabilité d’une espèce de grande importance ethnobotanique, écologique et socio-économique participe à une meilleure prise en compte des mesures de restauration et de gestion durable de la ressource mise en cause. La présente étude conduite dans la plaine du Litimé, au sud-ouest du Togo est basée sur des inventaires forestiers par la méthode de relevés de surface. Des dénombrements et des mesures dendrométriques sur un échantillon de 129 individus de l’espèce renseignent sur les caractéristiques structurales. La densité moyenne est de 0,69±2,8 tige/ha. L’indice de raréfaction a atteint 65,33 % et traduit une valeur proche de la rareté de la ressource dans le secteur. L’analyse de la structure diamétrique révèle un potentiel régénératif très faible. Seulement 5 individus ont atteint le diamètre minimum d’exploitabilité estimé à 80 cm de diamètre. Si aucune mesure n’est prise, l’exploitation va accélérer le processus de régression de l’espèce. Un plan de gestion axé sur le maintien d’un nombre suffisant de semenciers de qualité et l’assistance à la régénération de cette espèce à travers des séries de campagnes de reboisement s’impose.
Mots clés : Acajou – Vulnérabilité – Gestion – Litimé – Togo

ABSTRACT Khaya grandifoliola C. DC. is on the IUCN Red List as a vulnerable species due to the loss and degradation of its environment as a result of deforestation and selective logging. To make a complete diagnosis of the level of vulnerability of a species of great ethnobotanical, ecological and socio-economic importance contributes to a better consideration of restoration and sustainable management measures for the resource in question. The present study conducted in the Litimé plain in southwestern Togo is based on forest inventories using the surface survey method. Counts and dendrometric measurements on a sample of 129 individuals of the species provide information on the structural characteristics. The average density is 0.69 ± 2.8 stems / ha. The rarefaction index reached 65.33% and reflects a value close to the scarcity of the resource in the sector. The analysis of the diametrical structure reveals a very weak regenerative potential. Only 5 individuals reached the minimum exploitable diameter estimated at 80 cm in diameter. If no action is taken, the farm will speed up the regression process of the species. A management plan focused on maintaining a sufficient number of quality seed companies and assisting the regeneration of this species through series of reforestation campaigns is required.
Key words: Mahogany-Vulnerability-management-Litimé-Togo

EnglishFrench